Accueil
Bio
News
Livres
E-books
Biblio
Contact

 

Acheter sur

 

 

couverture mauvaise mainUne France profonde et noire où il ne fait pas bon s'aventurer...
Un véritable roman noir, une terreur familiale, un frère qui s'élève en patriarche.
Une écriture sèche et directe, un roman au cœur des forêts des Vosges, où la loi s'arrête après les premiers sapins.

"La lame vrombissait comme un essaim de guêpes en colère. Personne pour le chasser. Il avança. Chercha du regard un morceau de bois à lui offrir.
Les appels de sa mère se rapprochaient. Si elle le trouvait ici, il serait bon pour une fessée. Il devait se dépêcher. Là ! Près de l'établi, quelques planches. Une petite ferait l'affaire. Il se penchait sur le bois abandonné quand on le saisit sous les aisselles. Il serra les dents dans l'anticipation de l'impact sur ses fesses. Il n'y eut pas de claque. On le projeta en l'air, droit sur la lame qui hurlait sa faim."

Prix :

Sélectionné pour le PRIX 2019 du ROMAN NOIR des LECTEURS et LECTRICES des BIBLIOTHEQUES et des MEDIATHEQUES de GRAND COGNAC avec le partenariat de « POLAR » Le Festival de COGNAC...

Ils en parlent :

Babelio

"L'atmosphère est pesante, la tension en augmentation perpétuelle ; nous sommes dans un quasi huis-clos. Les scènes qui se déroulent à l'extérieur du territoire familial sont peu nombreuses. La violence est omniprésente, sourde ou affirmée, qu'elle soit verbale, physique, sexuelle mais le roman se lit très bien car Gilbert Gallerne n'est jamais dans la surenchère.
L'écriture de l'auteur est précise, très visuelle et je n'ai pu m'empêcher de me rappeler certains films vus dans ma jeunesse, comme “Les granges brûlées” de Jean Chapot ou bien encore “La veuve Couderc”, pour l'ambiance rurale dramatique.
Un vrai coup de coeur que je vous invite à découvrir !"

Les chroniques de l'imaginaire

"Gilbert Gallerne a parfaitement réussi sa mission. On avale les pages, tenus en haleine par cette intrigue maîtrisée qui ne fait que gagner en intensité.
Un excellent roman qu'on a du mal à lâcher."

Polars Pourpres

"A mi-chemin entre les univers de Georges Simenon et de Pierre Pelot, voilà un ouvrage singulier, aussi concis que brûlant. Une merveille de roman noir, injustement méconnue, sombre à l’envi."

Les lectures de l'Oncle Paul

"Véritable roman noir, violent parfois, qui malgré la nature environnante ne joue pas dans le thème bucolique..."

CulturevsNews

"Un très beau moment de lecture."

Kirzy sur Babelio

"Gilbert Gallerne a un vrai talent pour créer une ambiance lourde, poisseuse, en mode huis clos oppressant, sa plume est précise et sèche, efficace pour servir le propos. Le scénario est implacable."

Yannick Provost sur ZoneLivre.fr

"Après, Sous terre personne ne vous entend crier, Gilbert Gallerne prouve, s’il en était besoin qu’il est un grand auteur de romans noir."

Delph la bibliovore

"Après Sous terre, personne ne vous entend crier ",  Gilbert Gallerne revient avec un polar sombre et  d'une extrême violence."

Boojum

"L'écriture de Gilbert Gallerne est précise, nette comme un coup de serpe, avance par petites phrases simples et fortes. C'est une machine implacable qui vous conduit au dénouement le plus tragique [...] Son huis-clos familial, Mauvaise main, est mené avec brio contre les nerfs du lecteur."

SophieSonge

"Un huis clos étouffant, cauchemardesque, aliéné. Gilbert Gallerne ne badine pas, il ouvre un passage, tranche à vif et capture définitivement votre intérêt. A lire de toute urgence !"

CeciBonDeLire

"Une histoire percutante, violente et sombre mais magnifiquement servie par l'écriture au cordeau de Gilbert Gallerne."

Les psychopathes du polar

"Ce huis clos est absolument noir de chez noir. La scierie est sordide autant que l'histoire qui est bien menée avec des chapitres très très courts, j'ai presque envie de dire, un page turner [...] Merci French Pulp et G. Gallerne pour ce moment obscur qui vaut le détour."

Nigrafolia (Yannick Provost)

"Après, Sous terre personne ne vous entend crier, Gilbert Gallerne prouve, s'il en était besoin qu'il est un grand auteur de romans noirs."

Zone Livre (Stanislas Petrosky)

"C'est sombre, c'est glauque, c'est méchant, c'est cynique, c'est bien écrit, et c'est bon !"

Quand Ophé Lit

"Au fil d’une écriture nerveuse, au détour de phrases courtes, dans un style brut voir brutal, Gilbert Gallerne nous emporte dans une histoire sombre à souhait. Le malaise est palpable, il étreint le lecteur avec un sentiment d’oppression, l’enserre dans ses griffes avec puissance…"

Pascal Roussel (Facebook)

"La plume (le clavier ?) de Gilbert Gallerne fait mouche avec une montée en puissance constante ponctuée de scènes glaçantes telles celle du premier souper à la scierie, pour un final époustouflant que je vous met au défi de ne pas lire d'une traite.
Plus qu'un excellent polar, Mauvaise main est un magnifique roman noir."

Polarmaniaque (Jean Michel Isebe)

"Dire que j'ai adoré serait en-deçà de la réalité, c'est la confirmation d'une valeur sûre du monde du polar français."

E TEXTE ICI